La règle des 4 « R »

Thumbnail zéro déchet

Le zéro déchet n’est pas simplement vouloir réduire ses déchets : c’est un véritable mode de vie à part entière, qui peut sembler contraignant par moment, mais qui finalement nous ouvre les yeux sur la quantité énorme de déchets que la société produit. C’est un mode de consommation plus durable et plus responsable au quotidien.

Pour tendre vers le zéro déchet, il y a une règle, la fameuse « règle des 4 R« .

Alors cette règle, qu’est-ce que c’est ? C’est une règle qui traite de 4 grands principes :

 

1°) Refuser

Refuser le « trop ». Le superflu, le polluant. Refuser les tickets de caisse, refuser les sacs, ne pas acheter des produits sur-emballés. Dire non, c’est ne pas cautionner la fabrication d’emballages inutiles et polluants.

Quelques idées en vrac :

  • éviter les produits transformés
    • yaourts
    • plats tout préparés
    • légumes en boite
  • éviter d’acheter les produits de la maison
    • ménager
    • cosmétique
    • hygiène
  • éviter les produits jetables
    • Assiettes
    • couverts
    • gobelets
    • pailles
    • coton-tiges

Les solutions :

  • faire ses yaourts
  • Cuisiner un peu plus et mettre ça dans un tupperware. Se faire un sandwitch au pire si cuisiner c’est trop chronophage, pour les adeptes du « j’ai pas le temps »… 😉
  • Avoir des produits frais
  • Ménager
    • Vaisselle ? Savon de Marseille + Tawashi
    • Ménage ? Vinaigre blanc + bicarbonate
    • Désodorisant ? Bicarbonate + Jus de citron
    • Lessive ? Eau + Lierre (Recette ici)
  • Cosmétique & Hygiène
    • Shampooing / Savon ? Faire soi-même ou acheter des produits solides (sans ou avec peu d’emballage comme les excellents savons de Joya que nous utilisons chez nous)
    • Dentifrice ? Faire soi-même (argile, bicarbonate, quelques gouttes d’huile essentielle…)
  • Produits jetables
    • Nous avons une boîte dans le garage que nous emmenons avec nous quand nous partons en road-trip (camping, etc.). Cette boîte contient en gros
      • Des assiettes en plastique dur, lavable (trouvé sur un vide grenier)
      • Des vieux couverts qu’on utilisait plus (restes d’étudiant 😉 )
      • Des gobelets en plastique lavable (issus de festival par exemple)
    • Coton-tiges ? Un Oriculi à la place des coton-tiges

2°) Réduire

Réduire la consommation. La société évolue, elle croît. Elle produit toujours plus pour satisfaire la demande, elle nous invite à consommer toujours plus. Nous nous sommes habitués à notre surconfort : il nous faut le dernier smartphone, une nouvelle TV, une nouvelle voiture, un nouveau canapé. On nous facilite la vie avec les paiements sans contact, le crédit à la consommation. Les médias, les marques sont partout. N’oublions pas les choses simples de la vie et revenir à l’essentiel.

Quelques idées en vrac :

  • Le supermarché qui incite à nous vendre tout et n’importe quoi
  • Toujours avoir sa carte bleue sur soi
  • Accumulation de choses chez vous que vous n’utilisez plus

Les solutions :

  • Courses avec liste pour éviter d’acheter des choses superflues
  • Faire les invendus afin d’éviter d’aller en supermarché pour quelques fruits et légumes dans des sacs plastiques. J’en parle dans un autre article justement !
  • Retirer un peu de liquide et laisser sa CB chez soi permet de réduire l’envie de (trop) consommer
  • Vendez des objets dont vous ne vous servez plus, cela pourrait plaire à d’autres !
    • vide grenier
    • annonces sur internet
    • Donnons ou Emmaüs (si jamais vous souhaitez simplement donner…)
Dame Jeanne
Crédit : La fée récup’

3°) Réparer

Réparer plutôt que de jeter. Difficile exercice, à l’heure où les pièces de rechange coûte souvent aussi cher que de racheter un produit. Difficile exercice aussi, à l’heure où les SAV remplacent les appareils plutôt que de les réparer, et où les vêtements ne coûtent parfois que 2 ou 3€ neuf…

 

Quelques idées en vrac :

  • Acheter neuf
    • Electro-ménager
    • Mobilier
    • Vêtements

Les solutions :

  • Electro-ménager
    • Se rapprocher d’associations/entreprises qui aident à réparer l’électro-ménager comme Envie
  • Mobilier
    • Se mettre à bricoler un petite peu… Une porte de buffet ou une poignet cassée, ce n’est pas la fin du monde 😉
  • Vêtements
    • Acheter en seconde main : Friperies, Emmaüs. Contrairement aux à priori, il n’y a pas que des vêtements vieillots… J’ai par exemple trouvé à Emmaüs des chemises Celio, RG512 ou encore Armand Thierry… ainsi que des sweets à capuche en excellent état, etc.
Lingette serviette
Crédit : La fibre du tri

4°) Recycler

Déjà, si vous avez réalisé un gros travail sur les 3 premières règles, arrivé ici vous devriez déjà avoir bien réduit le superflu ! Pensons donc à recycler plutôt que de gâcher. Rien ne se perd, tout se transforme. Nous avons chez nous mille et une choses que nous pouvons recycler.

Quelques idées en vrac :

  • Boîte de conserve
  • Bouteille en plastique
  • Vêtements à rapiécer
  • Épluchures et restes (extracteur de jus par exemple)
  • Abat-jour restant d’une lampe qui a cassé

 

Les solutions :

  • Boîte de conserve :
    • Pots pour boutures et semis pour vos cultures
    • Pots à crayon
  • Bouteille en plastique (ou en verre!) :
    • Couper une bouteille en plastique à la moitié, un peu de biais, garder le « haut » : Vous avez une magnifique « pelle ». Par exemple, nous avons l’habitude d’acheter du pelé de bois pour les litières de nos chats. Ces pelés, on les met dans une grosse boîte en métal à côté des litières, c’est plus solide et esthétique que le sac d’origine. La pelle en plastique (recyclée) nous permet de nous servir facilement et qui permet également de mettre précisément la bonne quantité de pelés pour chaque litière !
    • Nous utilisons 4 bouteilles en verre dans notre salle de bain, pour récupérer l’eau froide qui coule avant qu’elle devienne chaude pour notre douche. Cela permet d’arroser les plantes, de remplir les gamelles d’eau des chats, chiens… Une bouteille nous sert également pour du vinaigre de cidre, pour entretenir les cheveux (anti-pellicule + brillance)
  • Vêtements :
    • Un vieux jean ? Faites en un sac à main 🙂
    • Une vieille serviette ? Faites en des lingettes démaquillantes, des lingettes pour le ménage ou encore des lingettes hydratantes pour l’été ! Cousez en plusieurs ensembles et vous obtenez une couche très confortable pour nos amis les chiens, et c’est lavable facilement 😉
  • Epluchures :
    • Compost / engrais
    • Congélateur pour en faire des bouillons plus tard
    • Chips (oui oui 😉 de belles chips de betteraves, carottes, etc.)
    • Fibres venant de l’extracteur de jus : faites en des galettes de légumes ! Dans un burger, un régal ! et ça remplace la viande pour les végétariens / véganes. Testé et approuvé 😉
  • Abat-jour :
    • Récupérez une Dame-Jeanne , fixez l’abat-jour et sa douille et vous obtenez une magnifique nouvelle lampe ! Vous pouvez même la décorer de l’intérieur en y ajoutant terre, gravier, sable… Les idées sont nombreuses !
Pelle bouteille
Crédit : Comment économiser

 

Sac en jean
Un vieux jean à moi que ma moitié a recyclé. Un peu de couture et d’imagination !

 

 

Faire du zéro déchet est une entreprise parfois compliquée mais il suffit de réajuster ses priorités, de se renseigner sur les méthodes, sur les recettes, et on arrive vite à un résultat très probant.

 

Vous n’aurez probablement JAMAIS aucun déchet, par exemple, les personnes prenant des médicaments sont forcées d’avoir boîtes, notices et plaquettes… Vous cassez parfois de la vaisselle, la céramique n’est pas connue pour être très bien recyclée. Mais vous pouvez réduire au maximum pour diviser par 2, 3, 4, voir 10 la quantité de sacs poubelles pleins par mois !

 

En bonus, 100 gestes écolos pour avoir plein d’idées et changer ses habitudes de consommation !